Médecines énergétiques et informationnelles : des techniques nouvelles aussi appelées médecines quantiques.

Pour les plus sceptiques d’entre vous, je ne souhaite pas vous convaincre mais simplement éveiller votre curiosité… à l’heure actuelle les dernières avancées en matière de mathématiques, de physique, de recherches scientifiques, tendent à prouver un lien entre nos intentions, nos émotions, nos pensées et notre santé….notre physiologie. Des grands noms comme Nassim Haramein, Joe Dispenza, Greg Braden, Masaru Emoto ou encore Bruce Lipton se sont penchés sur ces questions.
Pour exemple, le grand mathématicien et physicien Nassim Haramein vient de prouver non seulement l’existence de l’énergie mais que c’est aussi cette dernière qui relie les être entre eux, l’univers à nous, du macro au micro. Nous sommes composés de 100 000 milliards de cellules, et chaque cellule de notre corps est composée de 100 000 milliards d’atomes. Hors, chaque atome est composé à 99,9999…% de vide. Nous sommes donc composés à 99,9999…% de vide ! Une données curieuse quand on sait que toutes nos sciences, jusqu’alors, se sont presque exclusivement consacré à la compréhension de ces 0.000…1% de plein. Toutefois, ce vide est plein, plein d’énergie quantifiable et mesurable. Chaque atome est en mesure d’interagir avec un autre atome grâce à toute cette énergie. Les médecines quantiques et informationnelles s’intéressent donc à ces flux énergétiques et d’informations qui nous entourent, qui nous animent et qui nous composent.
Je vous invite donc à vous renseigner sur ces avancées scientifiques et je vous laisse découvrir par vous-même ce dont l’être humain est capable. J’ai moi-même été un grand sceptique mais l’expérience et la curiosité m’ont mené à revoir l’intégralité de mes positions. La technique que je propose est dans la lignée des dernières avancées scientifiques. Le corps doit être pensée dans sa globalité, tant sur le plan physique, mental, émotionnel que énergétique, dans l’unique but d’améliorer la qualité de vie des patients ou des proches pris en soin.

Médecines énergétiques et informationnelles : des techniques nouvelles aussi appelées médecines quantiques.

Pour les plus sceptiques d’entre vous, je ne souhaite pas vous convaincre mais simplement éveiller votre curiosité… à l’heure actuelle les dernières avancées en matière de mathématiques, de physique, de recherches scientifiques, tendent à prouver un lien entre nos intentions, nos émotions, nos pensées et notre santé….notre physiologie. Des grands noms comme Nassim Haramein, Joe Dispenza, Greg Braden, Masaru Emoto ou encore Bruce Lipton se sont penchés sur ces questions.
Pour exemple, le grand mathématicien et physicien Nassim Haramein viens de prouver non seulement l’existence de l’énergie mais que c’est aussi cette dernière qui relie les être entre eux, l’univers à nous, du macro au micro. Nous sommes composés de 100 000 milliards de cellules, et chaque cellule de notre corps est composée de 100 000 milliards d’atomes. Hors, chaque atome est composé à 99,9999…% de vide. Nous sommes donc composés à 99,9999…% de vide ! Une données curieuse quand on sait que toutes nos sciences, jusqu’alors, se sont presque exclusivement consacré à la compréhension de ces 0.000…1% de plein. Toutefois, ce vide est plein, plein d’énergie quantifiable et mesurable. Chaque atome est en mesure d’interagir avec un autre atome grâce à toute cette énergie. Les médecines quantiques et informationnelles s’intéressent donc à ces flux énergétiques et d’informations qui nous entourent, qui nous animent et qui nous composent.
Je vous invite donc à vous renseigner sur ces avancées scientifiques et je vous laisse découvrir par vous-même ce dont l’être humain est capable. J’ai moi-même été un grand sceptique mais l’expérience et la curiosité m’ont mené à revoir l’intégralité de mes positions. La technique que je propose est dans la lignée des dernières avancées scientifiques. Le corps doit être pensée dans sa globalité, tant sur le plan physique, mental, émotionnel que énergétique, dans l’unique but d’améliorer la qualité de vie des patients ou des proches pris en soin.